ANTHOLOGIE FEMMES ARTISTES PARLENT
Les Noces

capa CMA1.jpg

Où acheter:

ISBN: 

Pages: 

Format: 

Éditeur: Editoral Eco Literário

LES NOCES  par Christiane Chou de Murville

    L'église était pleine à craquer. La mariée est entrée toute en blanc, un diadème scintillant sur la tête et un bouquet de marguerites dans les mains. Elle ressemblait à une princesse de conte de fées. Ses yeux brillaient, Elle regardait son fiancé qui sentit les yeux de sa future épouse. Son cœur battait la chamade, le moment était particulier.

    Le prêtre s'est rendu compte des sentiments sincères qui animaient le couple. C'était un gars sensible. Il a remarqué que beaucoup de gens étaient là avec un cœur pur, jetant des millions de petites étoiles de lumière aux jeunes mariés, leur souhaitant bonheur, prospérité, longue vie et tout le reste. Cependant, il y avait aussi un groupe désagréable qui, malgré son sourire, émettait des pensées pleines de critiques, de jugements ou d'intérêts obscurs.

 

"      La vie n'est pas un conte de fées! Ce devait être un bouquet de jasmin ! Le marié ne sait pas nouer une cravate, il n'a même pas un bon travail ! Ils sont très jeunes, la fille est une dépensière et quel diadème ridicule !  

    Le prêtre a presque expulsé la moitié de la congrégation ! Il voyait les énergies projetées dans l'environnement, se condensant sur l'autel et impliquant le couple. Il y avait encore des filles qui avaient pitié d'elles parce qu'elles n'avaient pas de petit ami ou, si elles en avaient, ce n'était pas l'amour de leur vie. Elles voulaient aussi se marier et avoir des enfants. Elless regardaient la mariée avec une pointe d'envie, remarquant tout ce qu'elle avait et faisait, ou pas. Et combien de garçons avec un long regard sur la belle en blanc ! Même les couples, dont les relations étaient tièdes, regardaient les jeunes à l'autel avec la nostalgie des temps anciens. Ils aimeraient revenir dans le temps ...